Programme de monitorage de la zone Atlantique (PMZA)

Aperçu

En 1999, un programme global de monitorage environnemental, fondé sur les activités de monitorage actuelles, a été élaboré puis mis en œuvre dans l'Atlantique Nord-Ouest . Mis sur pied pour permettre au ministère des Pêches et des Océans du Canada de mieux comprendre, décrire et prévoir l'état de l'environnement océanique et de l'écosystème marin, le programme vise également à faire le rapprochement entre les changements observés et les relations prédateur-proie des ressources marines. En principe, le monitorage environnementale doit fournir les ensembles de données qui sont nécessaires pour : 1) suivre et prévoir les changements de productivité et d'état de l'océan; 2) répondre aux questions des clients; 3) avertir les clients des changements environnementaux et écosystémiques qui surviendront à court et à long terme et 4) constituer des bases de données historiques appropriées qui permettront de traiter les problèmes futurs. Notamment, la monitorage environnementale permet de comprendre les interactions entre l'environnement et les pêches, de détecter les tendances des changements climatiques qui serviront de fondement aux prévisions rationnelles, de valider les modèles océanographiques et de fournir des données historiques et en ligne pour les activités de développement et d'exploitation dans les domaines suivants : pêches, produits pétroliers et gaziers et transport maritime.

Les principaux objectifs du PMZA comportent deux volets : 1) recueillir et analyser des données biologiques, chimiques et physiques afin de caractériser et de comprendre les causes de la variabilité océanique à l'échelle saisonnière, interannuelle et décennale et 2) constituer des ensembles de données pluridisciplinaires nécessaires pour établir des relations entre les variables biologiques, chimiques et physiques. Assurer la protection du milieu marin est un objectif additionnel non moins important qui sera réalisé grâce à l'obtention de données pertinentes à l'appui du développement durable des activités océaniques.


¹ Dans le présent contexte, le monitorage envioronnemental ou zonal se définit comme l'approche minimale pour la collecte et l'analyse en continu des données océaniques qui sont requises pour décrire de façon quantitative le milieu afin de mieux comprendre la variabilité des caractéristiques biologiques, chimiques et physiques d'une région particulière.
² Le PMZA est mis en oeuvre par quatre régions de l'Atlantique du MPO, soit les régions de Terre-Neuve, du Golfe, des Maritimes et du Québec.



Programme de monitorage

Le régime d'échantillonnage (figure 1) du PMZA est établi en fonction : 1) de l'échantillonnage saisonnier et/ou opportuniste effectué le long de 11 sections (stations distantes de 20 à 40 km), en vue de recueillir des données sur la variabilité de l'environnement physique de l'ensemble de la région de l'Atlantique Nord-Ouest, 2) de l'échantillonnage temporel (variables biologiques, chimiques et physiques) plus fréquent réalisé à six stations fixes accessibles en vue de surveiller la dynamique sur une échelle temporelle plus courte dans les zones représentatives, 3) de la télédétection des variables physiques (TSM) et biologiques (chlorophylle) exécutée en vue de fournir une plus vaste couverture spatiale et d'augmenter notre capacité d'interpréter les données océaniques (p. ex. interpolation ou capacité synoptique des données spécifiques propres à un site) et 4) des données issues d'autres programmes de monitorage (p. ex. enregistreurs de plancton en continu) et d'autres types de données disponibles (p. ex. données météorologiques) auxquelles sont greffées des observations océanographiques. à cela s'ajoute les campagnes de chalutage (sur le poisson de fond), pratiqués dans la région ainsi que d'autres expéditions de navire d'opportunité dont le but est d'acquérir, de façon économique, des données sur de vastes étendues de la plate-forme et de la pente continentales. Les composantes suivantes constituent les variables clés du PMZA :

  • Variables biologiques : Les variables biologiques clés décrivent les changements importants de productivité écosystémique ou des variations de la structure de l'écosystème au fil du temps. Parmi ces dernières figurent les variables décrivant la biomasse en continu (p. ex. la chlorophylle a, la biomasse du zooplancton) et celles qui indiquent des changements de la structure de la communauté (p. ex. dans la composition des espèces).
  • Variables chimiques : Les variables chimiques clés permettent de mesurer certains éléments importants des conditions environnementales qui pourraient ou peuvent présenter une variabilité sur des échelles temporelles variant de la saison à la décennie et qui sont directement ou indirectement liés à l'écosystème. Deux variables chimiques répondent à ces critères : les nutriments (phosphates, nitrates et silicates) et l'oxygène.
  • Variables physiques : Les variables physiques clés permettent une description quantitative de la structure de la masse d'eau dans l'Atlantique sur des échelles temporelles variant de la saison à la décennie. Les mesures de base de la température et de la salinité, jumelées à celles du niveau de la mer, permettent d'estimer les courants et le transport en utilisant des techniques standards et la modélisation numérique. Parmi les variables associées figurent la glace et le ruissellement d'eau douce, touchant principalement la stratification et la salinité de l'océan, et les variables météorologiques, influant surtout sur le courant, la stratification et les propriétés de l'eau.
Figure 1a : Sections du PMZA

Figure 1a : Sections du PMZA

Figure 1b : Stations fixes du PMZA

Figure 1b : Stations fixes du PMZA

Programme de la Région des Maritimes

La Région des Maritimes est responsable de trois stations fixes, échantillonnées de une à deux fois par mois durant la saison des eaux libres : 1) la vallée de Shédiac (sud du golfe du Saint-Laurent), 2) la station d'Halifax (centre de la plate-forme néo-écossaise) et 3) la station Prince-5 (ouest de la baie de Fundy). Quatre sections sont échantillonnées deux fois par année (au printemps et à l'automne) : 1) le transect du détroit de Cabot, 2) le transect de Louisbourg, 3) le transect d'Halifax et 4) le transect du banc Browns (figure 2).

Figure 2 : Stations fixes et sections de la Région des Maritimes.

Figure 2 : Stations fixes et sections de la Région des Maritimes.

Outre les prélèvements réalisés aux stations fixes et dans les sections, le PMZA comporte également des campagnes de chalutage (sur le poisson de fond) (figure 3). Au cours de ces campagnes, on prélève des échantillons physiques, chimiques et biologiques : dans le banc Georges en hiver, dans l'est de la plate-forme néo-écossaise au printemps, sur la plate-forme néo-écossaise et dans la baie de Fundy en été et dans le sud du golfe du Saint-Laurent à l'automne.

Figure 3 : Campagnes de chalutage réalisées par les responsables du PMZA de la Région des Maritimes.

Figure 3 : Campagnes de chalutage réalisées par les responsables du PMZA de la Région des Maritimes.

La Région des Maritimes, en collaboration avec la Sir Alistair Hardy Foundation for Ocean Science (SAHFOS), conserve également la plus longue série chronologique de données biologiques (phytoplancton et zooplancton) de l'Atlantique Nord (1957 à aujourd'hui) à partir des enregistreurs de plancton en continu (CPR) remorqués par des navires commerciaux : de l'Islande à Terre-Neuve sur la ligne Z et de Terre-Neuve au golfe du Maine, sur la ligne E (figure 4).

Figure 4 : Lignes des CPR d'où sont prélevés les échantillons pour le PMZA dans la Région des Maritimes.

Figure 4 : Lignes des CPR d'où sont prélevés les échantillons pour le PMZA dans la Région des Maritimes.

La Région des Maritimes produit également des données numériques et des représentation satellitaires (température de surface de l'océan et couleur de l'océan) ainsi que d'autres produits pour l'ensemble de la zone (figure 5).

Figure 5 : température de surface de l'océan et couleur de l'océan

Figure 5 : température de surface de l'océan et couleur de l'océan

Liens :

http://www.meds-sdmm.dfo-mpo.gc.ca/isdm-gdsi/azmp-pmza/index-fra.html

Personne-ressource :

Glen.Harrison@dfo-mpo.gc.ca

Citation :

Therriault, J.-C., B. Petrie, P. Pepin, J. Gagnon, D. Gregory, J. Helbig, A. Herman, D. Lefaivre, M. Mitchell, B. Pelchat, J. Runge, and D. Sameoto. 1998. Proposal for a Northwest Atlantic zonal monitoring program. Can. Tech. Rep. Hydrogr. Ocean Sci. 194: vii+57p.