Programme de monitorage de la mer du Labrador

Emplacements (points rouges) des stations du transect AR7W servant à l'étude des caractéristiques océaniques dans la mer du Labrador.
Emplacements (points rouges) des stations du transect AR7W servant à l'étude des caractéristiques océaniques dans la mer du Labrador.
Le NGCC Hudson effectue le relevé sur le transect AR7W.
Le NGCC Hudson effectue le relevé sur le transect AR7W.

Le Programme de monitorage de la mer du Labrador établi par Pêches et Océans Canada vise à recueillir et à analyser des données d'observation physique, chimique et biologique à diverses stations le long d'un transect traversant la mer du Labrador. Ce transect, appelé AR7W, est le transect 7 ouest utilisé pour des observations hydrographiques répétées dans l'Atlantique de 1990 à 2002 dans le cadre de l'Expérience sur la circulation océanique mondiale (WOCE). Ce transect a été échantillonné tous les ans (généralement en mai) depuis 1990, et on y a recueilli également des observations biologiques à partir de 1994. Le transect AR7W va du banc Hamilton, sur le plateau continental du Labrador, au cap Desolation, sur le plateau continental du Groenland. Le présent programme représente la contribution du MPO au Système mondial d'observation des océans (SMOO).et au Projet international de coordination des données sur le carbone océanique (IOCCP).

Les conditions océaniques et les interactions atmosphère-océan dans la mer du Labrador revêtent une importance particulière pour les raisons suivantes :

  1. Cette région est l'une des rares régions océaniques mondiales où les masses d'eau des profondeurs intermédiaires sont formées par la plongée convective des eaux de surface denses, permettant ainsi le transport de dioxyde de carbone et le transfert d'autres propriétés importantes de l'océan vers la partie inférieure de la « circulation méridienne de retournement » (parfois appelée « circulation thermohaline planétaire »).
  2. C'est aussi une région cruciale pour le forçage et la modification du régime du courant du Labrador, qui influence considérablement les conditions de l'océan et de l'écosystème sur le plateau continental canadien dans l'Atlantique.

Le volet d'océanographie physique est axé sur la variabilité interannuelle des propriétés et de la circulation de la masse d'eau, ainsi que des conditions connexes de l'atmosphère et des glaces.

Le volet d'océanographie chimique est axé sur les nutriants, sur le cycle du carbone, sur le stockage du dioxyde de carbone et sur les traceurs chimiques révélateurs des taux et des régimes de circulation.

Le volet d'océanographie biologique est axé sur la biomasse et la productivité des organismes des plus bas niveaux trophiques (bactéries, phytoplancton et zooplancton) ainsi que sur les stocks de carbone biogène (carbone organique particulaire et dissous).

Les ensembles de données sont fournis au CLIVAR and Carbon Hydrographic Data Office (CCHDO), au Carbon Dioxide International Analysis Center (CDIAC) ainsi qu'à la Gestion des données scientifiques intégrées (GDSI) du MPO.

Le Bulletin PMZA no 9 du MPO et le rapport scientifique 10\17 du Conseil scientifique de l'OPANO présentent des rapports sommaires sur les conditions récentes (2009) dans la mer du Labrador.

Pour obtenir des profils des principales propriétés au cours des dernières années, consultez la rubrique Conditions océaniques récentes dans la mer du Labrador.

Pour en savoir plus sur les travaux de recherche climatique associés au programme, consultez la rubrique Mer du Labrador, Atlantique Nord-Ouest. Pour en savoir plus sur la recherche écosystémique associée au programme, consultez la rubrique Recherche écosystémique.

Physique

Physique

Ce volet vise l'observation de la variabilité interannuelle des conditions du milieu physique dans la région de la mer du Labrador, notamment des propriétés de la masse d'eau, de la circulation et de la stratification au sein de cette dernière, et des conditions connexes de l'atmosphère et de la glace. Le fort refroidissement atmosphérique hivernal aboutit à la formation de masses d'eau, comme l'eau de mer du Labrador, dans les profondeurs intermédiaires ou à la modification de ces masses d'eau. Celles-ci sont cruciales pour la « circulation méridienne de retournement », parfois désignée sous le nom de « circulation thermohaline planétaire » du système climatique couplé atmosphère-glace-océan. Les modifications du système du courant du Labrador sont importantes tant pour les eaux du plateau continental au large du Canada atlantique qu'à plus grande échelle dans tout l'Atlantique Nord.

Mesures obtenues :

  • Profils de température, de salinité et de densité à un ensemble fixe de stations du transect AR7W d'après un ensemble de profileurs CTP
  • Autres profils de température dans la couche supérieure de l'océan d'après des bathythermographes largables (XBT)
  • Courants dans la couche océanique supérieure d'après un profileur de courant de coque embarqué (VM-ADCP)
  • Température et courants de fond le long de l'isobathe de 1 000 m sur le talus continental du Labrador d'après des instruments ancrés.
  • Profil de la température sur le transect AR7W, reflétant un réchauffement de 1993 à 2008.

Les données traitées provenant des CTP et XBT peuvent être extraites de la Base de données climatiques (Climate) de la DSO.

Les données provenant des courantomètres peuvent être extraites du Répertoire de données sur l'océan (RDO)..

Pour obtenir des profils de la température, de la salinité et de la densité pour les dernières années, consultez la rubrique Conditions océaniques récentes dans la mer du Labrador.

Les ensembles de données définitifs sont fournis au CLIVAR and Carbon Hydrographic Data Office (CCHDO) ainsi qu'à la Gestion des données scientifiques intégrées (GDSI) du MPO.

Des renseignements au sujet des travaux de recherche connexes sur le climat de l'océan figurent sous les rubriques suivantes :

Emplacements des stations du transect AR7W, profils Argo de mars 2008 et étendue de la glace marine en mars 2007 et 2008.
Emplacements des stations du transect AR7W, profils Argo de mars 2008 et étendue de la glace marine en mars 2007 et 2008.
Profil de la température sur le transect AR7W, reflétant un réchauffement de 1993 à 2008.
Profil de la température sur le transect AR7W, reflétant un réchauffement de 1993 à 2008.
Contenu thermique croissant à divers intervalles de profondeur dans le centre de la mer du Labrador.
Contenu thermique croissant à divers intervalles de profondeur dans le centre de la mer du Labrador.
Chimique

Chimique

Le volet d'océanographie chimique est axé sur les nutriants, le cycle du carbone, le stockage du dioxyde de carbone et les traceurs chimiques révélateurs des taux et des régimes de circulation. Ceux-ci sont importants tant pour l'écosystème régional que pour le système climatique mondial.

Mesures obtenues :

  • Profils d'oxygène dissous d'après un ensemble de profileurs CTP
  • Nutriants et oxygène dissous, alcalinité et minéraux carbonatés, et traceurs de chlorofluorocarbone (CFC) d'après des prélèvements par rosette d'échantillonnage à des profondeurs données

Les observations mettent en lumière les changements concernant les niveaux d'oxygène dissous survenus depuis le début des années 1990 et ceux se rapportant aux niveaux de carbone qui se sont opérés depuis le milieu des années 1990. La baisse des niveaux d'oxygène et de pH ainsi que la hausse du carbone inorganique total constituent des tendances claires.

Les données traitées provenant des profileurs CTP peuvent être extraites de la Base de données climatiques (Climate) de la DSO.

Les données des prélèvements par rosette peuvent être extraites de la base de données BIOCHEM.

Pour obtenir des profils de l'oxygène, des nutriants, du carbone et des CFC pour les dernières années, consultez la rubrique Conditions océaniques récentes dans la mer du Labrador.

Les ensembles de données sont fournis au CLIVAR and Carbon Hydrographic Data Office (CCHDO), au Carbon Dioxide International Analysis Center (CDIAC) ainsi qu'à la Gestion des données scientifiques intégrées (GDSI) du MPO.

Des renseignements au sujet des travaux de recherche connexes sur le climat de l'océan figurent sous la rubrique suivante :

Emplacements des stations du transect AR7W dans la mer du Labrador ainsi que des stations et des transects du PMZA.
Emplacements des stations du transect AR7W dans la mer du Labrador ainsi que des stations et des transects du PMZA.
Série chronologique sur la variabilité de l'oxygène dissous et de l'utilisation apparente de l'oxygène (AOU) (gauche), ainsi que sur le carbone inorganique total et le pH (TIC) (droit) au centre de la mer du Labrador. Série chronologique sur la variabilité de l'oxygène dissous et de l'utilisation apparente de l'oxygène (AOU) (gauche), ainsi que sur le carbone inorganique total et le pH (TIC) (droit) au centre de la mer du Labrador.

Série chronologique sur la variabilité de l'oxygène dissous et de l'utilisation apparente de l'oxygène (AOU) (gauche), ainsi que sur le carbone inorganique total et le pH (TIC) (droit) au centre de la mer du Labrador.

Biologique

Biologique

Emplacements des stations du transect AR7W dans la mer du Labrador ainsi que des stations et des transects du PMZA.
Emplacements des stations du transect AR7W dans la mer du Labrador ainsi que des stations et des transects du PMZA.

Ce volet est axé sur la variabilité de la biomasse et de la productivité du plancton à grande échelle (spatiotemporelle) ainsi que des stocks de carbone biogène. Il a pour but de décrire les éléments suivants :

  • les stocks et les exportations de carbone biogène de la mer du Labrador, ainsi que les taux de renouvellement et la variabilité spatiotemporelle de ces stocks, dans le cadre des études des rétroactions biologiques dans le système climatique menées par le MPO à des fins de recherche sur le climat;
  • les cycles biologiques et la productivité du plancton dans la mer du Labrador ainsi que son influence ou sa contribution aux écosystèmes situés en aval, à l'appui des études écosystémiques menées par le MPO sur l'état et les tendances des plus bas niveaux trophiques dans les eaux canadiennes de l'Atlantique.

Les mesures obtenues à l'aide des rosettes d'échantillonnage, des filets à plancton ou des satellites portent sur les éléments suivants :

  • la biomasse et la productivité primaire du phytoplancton;
  • la biomasse et la productivité microbiennes (bactéries et picophytoplancton);
  • la biomasse, la production d'œufs et le broutage du mésozooplancton;
  • le carbone organique dissous et particulaire, et la respiration de la communauté microbienne.

Représentation satellitaire de la couleur de l'océan reflétant le cycle annuel de croissance du phytoplancton dans l'Atlantique Nord-Ouest.

  • En hiver - L'abondance de phytoplancton est faible dans tout l'Atlantique Nord-Ouest, en particulier dans la mer du Labrador, en raison de la couverture de glace (dans les eaux peu profondes du plateau continental du Labrador), des journées courtes et de la faible intensité lumineuse.
  • Au printemps - La croissance du phytoplancton se fait plus rapide (un phénomène connu comme « efflorescence » printanière) aux latitudes tempérées (p. ex. au large du plateau néo-écossais) et dans le nord-est de la mer du Labrador, au large de la côte du Groenland.
  • En été - L'abondance de phytoplancton atteint son maximum dans le centre de la mer du Labrador.
  • En automne - Une seconde « poussée » phytoplanctonique se manifeste dans les eaux peu profondes du plateau continental le long de la côte du Labrador.

Ces dernières années, un relevé sur les oiseaux pélagiques a été effectué par le Service canadien de la faune (SCF) d'Environnement Canada dans le cadre du relevé annuel sur le transect AR7W.

Les données biologiques traitées provenant des mesures effectuées in situ sont accessibles dans la base de données BIOCHEM.

Les données traitées sur la couleur de l'océan provenant de la détection par satellite sont accessibles dans la Base de données sur la couleur de l'océan du PMZA.

Pour obtenir des profils des bactéries et des planctons pour les dernières années, consultez la rubrique Conditions océaniques récentes dans la mer du Labrador.

Des renseignements au sujet des travaux de recherche connexes sur le climat et l'écosystème figurent sous la rubrique suivante :


En hiver
En hiver
Au printemps
Au printemps
En été
En été
En automne
En automne
Conditions Récentes

Conditions Récentes

Il est possible de consulter ou de télécharger les profils de distribution horizontale et verticale des variables océanographiques dans la mer du Labrador pour chaque année, disponibles à partir de 2006, à partir du menu déroulant ci-dessous. Ces profils se fondent sur les observations réalisées lors du relevé annuel du transect AR7W mené dans le cadre du PMZAO. Au cours des dernières années, ce relevé a été effectué au printemps.

Les variables sont réparties selon quatre groupes afin d'en faciliter la consultation :

Les données correspondant à chaque variable et chaque année ont été regroupées. On peut sélectionner une année au moyen du menu déroulant et préciser la ou les variables de recherche en cochant les cases correspondantes. Des vignettes représentant les tracés de section verticaux de l'océan établis à partir des variables de recherche s'afficheront. Celles-ci permettent d'accéder à des tracés de qualité supérieure. L'utilisateur peut combiner ces tracés afin d'établir des profils comparatifs selon les variables et les années.

Relevé sur les Oiseaux Pélagiques

Relevé sur les Oiseaux Pélagiques

Le Service canadien de la faune d'Environnement Canada effectue un relevé sur les oiseaux pélagiques dans le cadre du relevé océanographique annuel sur le transect AR7W dans la mer du Labrador.

Ce relevé a pour but de réunir des données sur la répartition et l'abondance des oiseaux de mer afin de cerner et de réduire les incidences des activités humaines sur ces oiseaux. Les données recueillies à cette occasion nous donneront une information, dont nous ne disposions pas jusque-là, qui sera utile aux évaluations environnementales des projets de mise en valeur des ressources extracôtières et qui nous permettra de délimiter les zones où les oiseaux risquent le plus de subir les effets de la pollution par les hydrocarbures et ceux d'autres activités humaines.