Ocanographie physique du plateau no-cossais

Le transect XHL (HL8 à HL12) du PMZAO et le transect HL du PMZA (HL1 à HL7)

Emplacements des stations océanographiques sur le transect XHL (HL8 à HL12) du PMZAO et le transect HL du PMZA (HL1 à HL7). Les emplacements des dispositifs de mesure ancrés installés dans le cadre du programme RAPID mis en œuvre par le Royaume-Uni durant la période 2008-2013 apparaissent également.

Les objectifs de ce volet sont les suivants :

  1. Contrôler la variabilité interannuelle des propriétés physiques du courant profond de bord ouest (CPBO) longeant le glacis du plateau néo-écossais.
  2. obtenir des renseignements supplémentaires sur la variabilité des eaux du talus continental, qui constituent la masse d'eau de la couche supérieure de l'océan la plus importante entre le Gulf Stream et le talus du plateau néo-écossais.

L'échantillonnage est réalisé dans le plus grand nombre possible de stations de l'extension du transect d'Halifax lors du retour de la mer du Labrador, à la fin du printemps, et ce, parallèlement à l'échantillonnage mené sur le transect d'Halifax dans le cadre du PMZA

Mesures obtenues :

  1. Profils de températures, de salinité et de densité aux stations de l'extension du transect d'Halifax et du transect du PMZA d'après un ensemble de profileurs;
  2. Autres profils de température dans la couche supérieure de l'océan d'après des bathythermographes largables (XBT), lorsqu'ils sont disponibles;
  3. Profils des courants établis d'après les observations obtenues à l'aide des profileurs de courant à effet Doppler (ADCP).

Les profils des masses d'eaux en 2007 sont illustrés par la distribution verticale en contre-pente de la température et de la salinité. Les eaux du talus continental dans la couche supérieure de l'océan sont relativement « fraîches » et deviennent plus salines à l'approche du Gulf Stream. L'eau de mer du Labrador se trouve à des profondeurs intermédiaires sous les eaux du talus continental et les eaux se déversant du détroit du Danemark se déplacent à une profondeur de plus de 3 000 mètres. La température des eaux de la couche supérieure est plus élevée, particulièrement au large. Par ailleurs, la température des eaux abyssales est la moins élevée. L'eau de mer du Labrador et les eaux se déversant du détroit du Danemark constituent des éléments clés du CPBO.

Profils de la température potentielle
Profils de la salinité

Profils de la température potentielle et de la salinité sur le talus et le glacis continentaux d'après les profils établis en mai 2007 dans le cadre du PMZAO. Les principales masses d'eaux sont identifiées.

Les données traitées provenant des CTP sont accessibles par la Gestion des données scientifiques intégrées (GDSI) du MPO et la Base de données climatiques (Climate) de la DSO.

Pour obtenir des profils de la température, de la salinité et de la densité pour les dernières années, consultez la rubrique Conditions océaniques récentes sur le talus et le glacis du plateau néo-écossais.

Des renseignements au sujet des travaux de recherche connexes sur le climat de l'océan, y compris les mesures provenant de dispositifs ancrés réalisées dans le cadre du programme sur le changement climatique RAPID, figurent sous la rubrique suivante :

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec PMZAO