Carbone et traceurs dans la circulation subpolaire

Schéma de l'AMOC

Schéma de l'AMOC, qui transporte de l'eau relativement chaude (en rouge) vers les régions polaires, dans les couches supérieures de l'Atlantique Nord, et de l'eau relativement froide (en bleu) [formées par refroidissement en période hivernale] vers l'équateur, dans les couches inférieures de l'Atlantique Nord.

La circulation méridienne de retournement (CMT), parfois appelée « circulation thermohaline planétaire », est une composante importante du système climatique mondial couplé atmosphère glace océan et un facteur important du cycle mondial du carbone. La CMT redistribue la chaleur entre les régions polaires et équatoriales et entre les bassins océaniques et l'atmosphère, et elle contribue au piégeage du carbone d'origine anthropique par l'océan à l'échelle du globe.

L'Atlantique Nord Ouest, au large de la côte est du Canada, constitue une région clé de la composante atlantique de la CMT, soit l'AMOC, en raison de la formation, par refroidissement intense de la surface en hiver, d'une masse d'eau importante à profondeur intermédiaire, l'eau de mer du Labrador, et du transport de cette eau et des masses d'eau en profondeur vers l'équateur, le long de la limite occidentale de l'Atlantique Nord, par le courant profond du bord ouest (CPBO). Ce courant constitue le membre inférieur de l'AMOC, et toute variation de ce courant a une incidence sur le système climatique mondial et sur le cycle du carbone.

La Division des sciences océanologiques et la Division de la recherche écosystémique mènent des recherches importantes sur le climat océanique et la variabilité biogéochimique dans la mer du Labrador ainsi que sur les liens entre cette variabilité et l'AMOC. Leurs activités de recherche comprennent les suivantes :

Carte montrant l'emplacement des sections du PMZAO et du PMZA

Carte montrant l'emplacement des sections du PMZAO et du PMZA et des études récentes axées sur la mesure de courants, qui contribuent à établir un lien entre la variabilité des masses d'eau dans l'Atlantique Nord Ouest et l'AMOC.

Les activités d'observation menées dans le cadre de ces recherches sont coordonnées avec les programmes de surveillance de l'écosystème et du climat océaniques du MPO - PMZAO et PMZA œ ainsi qu'avec divers programmes de mesure de courants par dispositifs ancrés (voir Courants sur la marge continentale de l'Atlantique Nord Ouest).

Pour en savoir plus sur les études internationales axées sur l'AMOC, voir les programmes RAPID et MOCHA.