Requin-taupe bleu

Isurus oxyrinchus

Requin-taupe bleu

Description

Le corps du requin-taupe bleu est lisse et fusiforme, et son museau est long et conique. Ses nageoires pectorales sont courtes et sa nageoire caudale (queue) est lunée. On observe une carène marquée sur le pédoncule caudal et une carène secondaire à la base de la nageoire caudale. La seconde nageoire dorsale est beaucoup plus petite que la première. Ses dents sont fines et légèrement incurvées sans cuspide latérale, et sont visibles même lorsque sa bouche est fermée, ce qui lui donne une apparence redoutable. La couleur est très contrastée : le dos est indigo, tandis que le ventre est blanc.

Aire de répartition

On rencontre cette espèce partout dans le monde. Dans l’ouest de l’Atlantique, son aire de répartition s’étend de l’Argentine et du golfe du Mexique jusqu’au banc de Browns, le long de la plate-forme continentale de la Nouvelle-Écosse et même dans le golfe du Saint-Laurent. Les requins-taupes bleus ne sont pas abondants dans les eaux canadiennes (ils préfèrent l’eau chaude), mais ils n’y sont pas rares non plus. On les rencontre souvent au même endroit que les espadons, qui font partie de leur régime alimentaire; les deux espèces recherchent des conditions environnementales similaires. Certaines années, les eaux chaudes peuvent les rapprocher de la côte; par exemple, en 2002, plusieurs requins-taupes bleus ont été capturés lors de tournois de pêche au requin bleu et dans le cadre de sorties de pêche récréative au requin à environ 10 milles du port de Halifax. Toutefois, on n'a observé aucun requin-taupe bleu à un mille des côtes.

Habitat

Le requin-taupe bleu vit en haute mer, dans les eaux tropicales et tempérées. C’est un poisson pélagique qui est présent depuis la surface jusqu’à des profondeurs de 500 mètres (1 600 pieds). On le trouve rarement dans des eaux de moins de 16 oC. On le trouve généralement dans des eaux de 17 à 22 oC.

Cycle biologique

Il peut atteindre 3,9 mètres (13 pieds). Des incertitudes demeurent quant à sa longévité, mais on sait qu'il peut vivre au moins 32 ans.

Le requin-taupe bleu est l'un des requins les plus rapides de l'océan et peut atteindre une vitesse de pointe de 35 km/h (22 mi/h) et sauter hors de l’eau jusqu’à 6 m (20 pi) de hauteur. Tout comme le requin-taupe commun, il peut conserver la chaleur de son métabolisme et maintenir la température de son corps à 7 à 10 oC de plus que son environnement. En général, ils sautent deux à trois fois après avoir été capturés à l'hameçon pour se libérer. C'est un spectacle impressionnant (voir l'image ci-dessous) qui peut tout de même être dangereux, car ils peuvent sauter directement dans le bateau. Ces qualités font de lui un poisson très prisé par les pêcheurs sportifs dans certaines parties de son aire de répartition. Cette espèce migre beaucoup. On a prouvé par l'intermédiaire d'expériences de marquage qu'elle traversait l'Atlantique vers les eaux européennes.

Régime alimentaire

Le requin-taupe bleu se nourrit surtout d’encornets et de poissons osseux comme le maquereau, les thons, les bonites et l’espadon, mais il lui arrive aussi de manger d’autres requins, des marsouins et des tortues marines. Il consomme rarement des mammifères marins autres que le marsouin.

Reproduction

Le requin-taupe bleu atteint habituellement la maturité sexuelle à une longueur d'environ 2,75 mètres à la fourche (17 à 19 ans) pour ce qui est des femelles et d'environ 1,85 mètre à la fourche pour ce qui est des mâles (7 à 9 ans). Pendant la période de gestation, qui dure de 15 à 18 mois, les embryons se nourrissent dans l’utérus des œufs non fécondés. De 4 à 25 jeunes (11 en moyenne), d’une longueur d’environ 70 à 77 cm, viennent au monde à la fin de l'hiver et au début du printemps, mais leur développement n’est pas lié au tissu placentaire (ovoviparité). On croit que les femelles peuvent se reposer pendant 18 mois entre la naissance de leurs petits et la prochaine fécondation.

Interaction avec l'homme

Le requin-taupe est une espèce importante pour l'homme dans le cadre des pêches commerciale et récréative. Une récente évaluation du stock est disponible. Sa chair est de grande qualité et il est considéré comme étant le poisson de sport le plus recherché au monde. Les nageurs ou les plongeurs ne le rencontrent que très rarement étant donné qu'il fréquente les océans, et il doit être traité avec respect et prudence. On sait que le requin-taupe bleu attaque les bateaux à l'occasion, mais la plupart de ces attaques sont souvent liées au fait qu'il est attrapé par des pêcheurs sportifs et son comportement est donc considéré comme étant anormal.

La population de requins-taupes bleus s'étend dans tout l'Atlantique Nord. Même si seulement 2 à 3 % des captures de requin-taupe bleu proviennent des eaux canadiennes, le COSEPAC a recommandé que cette population soit inscrite comme espèce menacée dans les eaux canadiennes. Le MPO a effectué une évaluation du potentiel de rétablissement des requins-taupes bleus en 2006, le document de recherche connexe est également disponible.

Tête de requin-taupe bleu 1

Tête de requin-taupe bleu

Caractéristiques particulières

  • Dents visibles même quand la gueule est fermée.
  • Dents longues, minces et munies de cuspides aux bords lisses.
  • Contraste de couleur apparent : le dos est bleu et le ventre est blanc.
  • Nageoires pectorales moyennement petites.
  • Dessous du museau blanc.
  • Carène caudale et queue en forme de lune.
Tête de requin-taupe bleu 2

Ensemble préparé de mâchoires de requin-taupe bleu aux fins de référence scientifique.

Tête de requin-taupe bleu 3

Dans ce gros plan, on peut voir que les dents sont longues et fines sans denticules latéraux, contrairement au requin-taupe commun.

Requin-taupe bleu au large des côtes de la Nouvelle-Écosse, août 2002.

Requin-taupe bleu au large des côtes de la Nouvelle-Écosse, août 2002.

Le même requin sautant en dehors de l'eau, août 2002.

Le même requin sautant en dehors de l'eau, août 2002.

Les deux photos ci-dessus ont été prises par M. Chris Harvey-Clark de l'Université Dalhousie, sur un laboratoire de recherche affrété sur le requin. Si vous avez des questions sur la vidéo originale de haute qualité, communiquez avec Chris à l'adresse chclark@interchange.ubc.ca.