Algues Commerciales

Les varechs sont des algues qui se trouvent couramment le long de la côte rocheuse d'eaux tempérées. Tout comme les plantes photosynthétiques, les varechs constituent une source importante de la production primaire dans les zones côtières. Leur biomasse offre un habitat aux poissons et aux invertébrés ainsi que des quantités considérables de matière particulaire utilisée par le réseau trophique détritique côtier (qui permet de nourrir d'importants bivalves tels que le pétoncle). Les varechs sont également consommés directement par des invertébrés d'importance commerciale tels que les oursins.

Les varechs produisent une variété de substances chimiques intéressantes pour les humains. Traditionnellement, les varechs étaient récoltés partout dans le monde pour leurs éléments colloïdaux utiles dans l'industrie alimentaire et pour d'autres applications spécialisées. La gélose, l'alginate et le carraghénane ont tous été extraits à ces fins. Les varechs ont aussi été récoltés au cours des siècles en tant que nourriture, engrais ou fourrage pour animaux. Les cultures d'espèces commerciales de varechs les plus connues au Canada atlantique sont celles de fucus (Ascophyllum), de mousse d'Irlande (Chondrus) et de dulse (Palmaria).

Fucus

figure 1 - Fucus tel qu'il se présente sous l'eau
Fucus tel qu'il se présente sous l'eau

Le fucus est un varech brun bien ramifié de grande taille qui est récolté à l'aide d'un râteau à main dans de petites yoles, habituellement par une personne. En vertu de la loi, pour assurer la repousse des plantes, il faut les couper avec la lame du râteau en laissant une tige de 12,7 cm. Chaque yole peut accepter un poids de plusieurs centaines de kilogrammes de fucus, qui sont ensuite déposés à des postes d'achat présents un peu partout le long de la côte.

figure 2 - Récolte de fucus
Récolte de fucus

On récolte chaque année en Nouvelle-Écosse près de 20 000 tonnes de fucus, principalement le long des rives sud et ouest. La récolte dans la baie de Fundy au Nouveau-Brunswick en produit environ la moitié. La plupart des fucus récoltés sont traités afin d'en faire de l'engrais et des aliments pour animaux.

figure 3 - Fucus sur la plage à marée basse
Fucus sur la plage à marée basse

Mousse d'Irlande

figure 4 - Mousse d'Irlande telle qu'elle se présente sous l'eau
Mousse d'Irlande telle qu'elle se présente sous l'eau

La mousse d'Irlande est une algue rouge de petite taille poussant en tapis qui est aussi principalement récoltée à l'aide d'un râteau à main par une personne dans de petites yoles. Dans ce cas, le râteau n'est pas doté d'une lame de coupe. L'espace entre les dents est relativement petit (5 mm en vertu des règlements) pour qu'il soit possible d'arracher les plantes de plus grandes tailles présentes sur les roches en laissant derrière les plus petites pour en assurer la repousse.

figure 5 - Récolte de mousse d'Irlande
Récolte de mousse d'Irlande

Traditionnellement, les grandes récoltes de mousse d'Irlande avaient lieu le long de la côte sud-ouest de la Nouvelle-Écosse et de la côte ouest de l'Î.-P.-É. Cependant, la demande pour la substance extractible de la mousse d'Irlande, le carraghénane, suit un marché mondial comprenant d'autres algues rouges qui ont réduit la dominance de la mousse d'Irlande. La récolte actuelle en Nouvelle-Écosse produit 1 500 tonnes par année et celle de l'Î.-P.-É. s'est presque écroulée.

Dulse

figure 6 - Dulse telle qu'elle se présente sous l'eau
Dulse telle qu'elle se présente sous l'eau

La dulse est également une algue rouge de plus grande taille et moins rigide que la mousse d'Irlande. Elle est récoltée à la main sur les plages dominées par des blocs rocheux, qui y sont amenés par les tempêtes de temps à autre. La plupart des récoltes de dulse ont lieu à Grand Manan. Une petite quantité est recueillie en Nouvelle-Écosse également. Les quantités récoltées sont assez faibles. Les plantes sont séchées et salées et vendues comme collation.