Programme d'observation du bassin de Bedford

Le programme de monitorage du bassin de Bedford est un site de monitorage océanographique à long-terme, échantillonné à chaque semaine depuis 1999.

Conditions récents

Conditions récents

Données d'archives

ODF Archives CSV Archives Profil Archives de l'image

Ces données sont fournies à partir de 1999 pour présenter

carte du bassin de Bedford

Climatologie parcelles de température et de salinité
(2m, 5m, 10m, 60m)

Anomaly parcelles de température et de salinité
(2m, 5m, 10m, 60m)

Vue d'ensemble détaillée et description du site

Le bassin de Bedford est un enfoncement du trait de côte qui forme l'arrière-port d'Halifax. Il est bordé par la plus grande agglomération urbaine de l'est du Canada. Au cours des 30 ans qui ont suivi la création de l'Institut océanographique de Bedford (en 1962), le bassin a été, quand l'occasion se présentait, un plan d'eau facilement accessible aux scientifiques œuvrant dans la recherche sur le milieu marin. En 1992, un programme d'observation régulière a été mis sur pied; il avait pour but de surveiller de façon soutenue l'état de la communauté planctonique. Ce programme de recherche et d'observation permet de définir quelles sont les conditions normales dans le bassin et de repérer les changements écologiques qui s'y produisent sur de longues périodes. La station de bouée de réglage de compas (44° 41' 37" N, 63° 38' 25" O) du bassin de Bedford peut être considérée comme l'extrémité côtière du transect d'Halifax dans le Programme de monitorage de la zone atlantique.

Le bassin de Bedford est un estuaire d'une superficie de 17 kilomètres carrés, d'un volume de 0,5 milliard de mètres cubes et d'une profondeur maximale de 71 m; il est relié au port par un passage et un seuil peu profond. Le bassin reçoit l'eau douce de la rivière Sackville au rythme annuel moyen de 5 mètres cubes à la seconde. Y aboutit aussi un écoulement de surface provenant du bassin versant, qui s'étend sur une superficie de 281 kilomètres carrés. La circulation moyenne au sein du bassin de Bedford est structurée en deux couches, soit une couche d'eau superficielle de basse densité qui coule vers le grand large de l'Atlantique et une couche d'eau salée plus profonde qui franchit le seuil et aboutit dans le bassin. Dans le bassin, l'amplitude moyenne de la marée est de 1,5 m, le coefficient volumique eau de marée-eau douce est de 109 et le temps de vidange de 261 heures.

Chaque semaine, on mesure certaines propriétés qui caractérisent les conditions physiques, chimiques, biologiques et optiques de la colonne d'eau dans le bassin de Bedford. La température de l'eau, la teneur en nitrate, l'abondance de phytoplancton et l'atténuation de la lumière sont, respectivement, des exemples des mesures relevées dans chacun de ces domaines.

Pour plus d'informations contacter : Andrew Cogswell.