Portes ouvertes 2017

Le plus grand centre de recherche océanique au pays mène des recherches océanographiques de calibre mondial et fournit un soutien et des avis sur des questions telles que la navigation sécuritaire, le développement énergétique extracôtier, l'utilisation durable des ressources halieutiques, le changement climatique, la protection de la biodiversité marine et les espèces aquatiques en péril.

L'Institut compte plus de 600 employés de six ministères fédéraux différents. Il est par ailleurs pleinement intégré dans la communauté : il offre des visites et des expositions ouvertes au public et est associé à des universités, à des entreprises et à des groupes communautaires de la région.

L'année 2017 marque le 55e anniversaire de l'Institut océanographique de Bedford. Pour souligner cet anniversaire, vous êtes invité à découvrir les divers projets de recherche océanographique de l'Institut à l'occasion de journées portes ouvertes et d'une série de conférences.

Quoi
EXPO 2017 de l'IOB (portes ouvertes)
Quand
Journées scolaires - Les 21 et 22 septembre 2017 (visites scolaires prévues à l'avance)
Les 23 et 24 septembre 2017 (portes ouvertes au public de 9 h à 15 h)
à l'Institut océanographique de Bedford (Comment se rendre à l'IOB)
Coût
L'entrée est gratuite.
Contactez-nous
 Webmaster BIO / IOB Webmaster (DFO/MPO)

Enseignants et élèves

Au sujet de l'IOB

Portes ouvertes 2017 - Titres de l'objet exposé

  • Les requins du Canada atlantique

    Avec plus de 20 espèces différentes de requins dans le Canada atlantique, nous avons la chance de disposer d'une riche diversité de ces animaux intéressants et parfois méconnus dans nos eaux. Le laboratoire de recherche sur les requins du Canada atlantique de l'Institut océanographique de Bedford est chargé de la recherche et de l'évaluation des stocks des espèces elasmobranches présentes au large de la côte Est du Canada. Des recherches continues sur la biologie et l'abondance de ces poissons magnifiques nous aident à nous assurer que la population demeure dans la zone saine.

  • Commission géologique du Canada 175 – Les débuts

  • Commission géologique du Canada 175 – CGC en Nouvelle-Écosse

  • Commission géologique du Canada 175 – CGC à l'Institut océanographique de Bedford

  • Commission géologique du Canada 175 – Les femmes à la CGC

  • Commission géologique du Canada 175 – Hudson

  • Survols de drones côtiers

  • Changement climatique, changement côtier

  • Pétrole et gaz au Canada

  • L'origine des téléphones cellulaires : Importance du secteur minier dans un monde de gadgets

    Nos vies modernes sont pleines de gadgets, qui vont des téléphones intelligents, des ordinateurs personnels et des systèmes de jeu à des voitures hybrides, des éoliennes et de l'équipement d'imagerie médicale. Vous est-il arrivé de vous arrêter et de vous demander ce qui était à l'intérieur de ces dispositifs et d'où venait le matériel? Cette exposition explorera le vaste éventail d'éléments chimiques qui soutiennent notre niveau de vie moderne, traitera des principales sources de ces éléments et se penchera de façon étroite sur certains des enjeux d'ordre social et environnemental qui résultent de notre dépendance à l'égard des gadgets électroniques.
    Nous discuterons également de recherches récentes menées par la Commission géologique du Canada qui nous aident à élargir le rôle du pays comme un fournisseur de ces éléments chimiques importants qui est responsable sur le plan environnemental.
    Nous nous concentrerons sur les métaux critiques (p. ex., les éléments de terres rares comme le niobium, le lithium, le cobalt, etc.) : l'importance de ces matières pour la mise au point de solutions d'énergie verte pour des choses comme des voitures électriques, des éoliennes, des turbines et autres dispositifs reposant sur la technologie moderne.
    L'un des enjeux auquel nous sommes confrontés, comme société, est celui de l'environnement : contamination héritée vs exploitation minière moderne, notre affiche traite du rôle du Canada en tant que futur chef de file en matière d'exploitation minière verte.
    Enfin, quels sont les enjeux sociaux? Minerai de conflit, établissement de la source éthique de matière première (politiques concernant la chaîne d'approvisionnement, etc.), syndrome du pas dans ma cour, migration urbaine et besoins en matière d'infrastructure, importance du recyclage et de la réutilisation (y compris pour l'exploitation minière souterraine).
    La Commission géologique du Canada, à l'IOB (et dans d'autres bureaux à travers le Canada) traite ces enjeux importants en votre nom.

  • Carottes d'échantillonnage marines – Les anecdotes derrière les voyages en mer

    Des carottes d'échantillonnage sont prélevées dans les océans du Canada pour nous aider à comprendre comment les sédiments se déposent sur le plancher océanique. Les carottes prélevées à une profondeur de dix mètres permettent de recueillir des sédiments qui remontent à moins de 40 000 ans!
    Durant cette fourchette temporelle, des glaciers ont transporté les sédiments sur le fond marin, notamment de gros rochers et du sable.
    Des tremblements de terre ont également été enregistrés le long des côtes canadiennes. Ceux-ci causent le glissement des sédiments sur les pentes continentales et leur dépôt sur le plancher océanique, sous forme de matières transférées et de panaches turbides de boue et de sable.
    Des myes, des vers et d'autres organismes possédant des coquilles sont très heureux dans ces sédiments.
    Les carottes d'échantillonnage marines permettent de couvrir toutes ces couches.
    Des instruments de laboratoire mesurent les propriétés des sédiments, de sorte que nous puissions faire état de ce qu'il en est. Les coquilles nous renseignent sur l'âge des sédiments, de sorte que l'histoire est assortie d'une dimension temporelle.
    Donc... La prochaine fois que vous regarderez une roche sédimentaire, souvenez-vous que chaque couche, roche et coquille fournit des indices sur la manière dont elle a été formée!

  • Tournées des roches et fossiles

    Apprenez-en davantage sur les composantes de base de la géologie, avec une exposition fascinante de roches, de minéraux et de fossiles venant de la Nouvelle-Écosse et de partout à travers le monde. Revenez au temps géologique pour voir comment la Nouvelle-Écosse s'est formée et a changé durant des millions d'années. Apportez votre curiosité géologique, que l'un de nos experts géologues identifiera.

  • Periodic Table of Commercial Fisheries in DFO Maritimes Region. Tableau périodique des pêches et des flottilles dans la Région des Maritimes du MPO

    Représentation des pêches commerciales de la région, par groupe d'espèces, avec le nombre de permis délivrés, la valeur au débarquement, le type d'engin, le système de gestion et l'emplacement relatif dans la colonne d'eau.

    A representation of the region's commercial fisheries, by species group with number of issued licences, landed value, gear type, management system, and relative location in the water column.

  • Espèces aquatiques envahissantes – Surveillance et recherche

  • Technologie d'imagerie sous-marine à l'Institut océanographique de Bedford

  • Projet BioBlitz dans la baie Passamaquoddy

    La baie Passamaquoddy (baie de Fundy) était l'une des zones qui ont été choisies pour une campagne nationale BioBlitz, laquelle était organisée par la Fédération canadienne de la faune (FCF) pour célébrer le 150e anniversaire du Canada. Découvrez comment des scientifiques du Conseil régional de l'Atlantique et du MPO explorent cette zone marine importante et quelles espèces ils y découvrent. Les débris marins deviennent un enjeu environnemental de plus en plus important qui touche la baie Passamaquoddy. Les débris marins, notamment le plastique, peuvent endommager toutes les composantes du milieu marin. Depuis les cétacés jusqu'aux crustacés, découvrez comment les plastiques présents dans l'océan touchent différentes espèces sauvages marines ainsi que leurs habitats. Il convient d'étudier cet enjeu de façon plus poussée et de trouver ce qu'il est possible de faire.

  • Société Fishermen and Scientists Research : À la défense de la collaboration entre intervenants

    Créée en janvier 1994, la Fishermen and Scientists Research Society (FSRS) est une organisation sans but lucratif qui soutient un partenariat actif entre des pêcheurs et des scientifiques. La FSRS a été créée avec deux objectifs très importants : 1) établir et maintenir un réseau de pêcheurs et de scientifiques capable de mener à bien des recherches collaboratives, et 2) promouvoir une communication efficace entre les pêcheurs, les scientifiques et le grand public. Ensemble, cela nous permettra de recueillir et de diffuser de l'information pertinente et nécessaire si l'on veut assurer la durabilité à long terme de nos pêches.
    La FSRS travaille sur des projets allant de la collecte de données sur le recrutement à la recherche environnementale ainsi qu'à la recherche qui s'appuie sur les connaissances locales, dont les résultats se sont révélés utiles pour le gouvernement, les organisations sans but lucratif reliés aux pêches et les établissements d'enseignement. Elle continue à ce jour de mobiliser des pêcheurs et des scientifiques dans des projets liés au monde marin et tente de répondre à différents besoins pour assurer l'avenir de nos pêches dans les Maritimes.

  • Changement climatique des océans

    Au Canada et à l'étranger, les impacts du changement climatique deviennent de plus en plus évidents. Des impacts comme l'érosion côtière, le dégel du pergélisol, les augmentations des vagues de chaleur, des sécheresses et des inondations ainsi que les risques qui pèsent sur l'infrastructure essentielle et la sécurité alimentaire se font déjà sentir au Canada. Les chercheurs sont convaincus que les activités humaines déclenchent des changements sans précédent du climat de la Terre, lesquels posent des risques importants pour la santé et la sécurité humaines, de même que pour la croissance économique. Cette exposition permettra d'explorer les enjeux liés au changement climatique des océans, incluant l'augmentation de la température de l'océan et les réductions de la glace de mer, l'acidification des océans et l'élévation du niveau de la mer.

  • Robotique autonome pour la surveillance des océans

    Une méthode d'échantillonnage de l'océan consiste à utiliser des « robots », qui sont équipés de capteurs de recherche, lesquels permettent de recueillir des données même lorsqu'aucun navire n'est à proximité. À l'IOB, nous utilisons deux différentes sortes de robots océaniques : des flotteurs de profilage (Argo) et des planeurs survolant les océans. Au stand consacré à la robotique, vous pourrez voir des exemples de nos robots et en apprendre davantage sur les sciences et les techniques qu'ils emploient pour la collecte des données.

  • Prendre le pouls des océans : Programme de surveillance de Pêches et Océans Canada – Programme de monitorage de la zone Atlantique (PMZA)

    Les programmes de surveillance océanique du MPO sont exploités en continu! La visite de l'exposition vous permettra de vous initier à la boîte à outils pour la surveillance des océans, de sorte que vous pourrez constater par vous-même la manière dont nous observons et suivons l'évolution de la chimie, la biologie et la physique des océans, et la manière dont nous produisons des rapports à cet égard. Vous pourrez nous poser des questions sur la vie en mer des marins qui sont à bord des navires scientifiques, voir les robots sous-marins des eaux froides que nous utilisons, nous parler de l'observation des océans à partir de l'espace et trouver comment le changement climatique a une incidence sur l'océan.

  • Ingénierie et technologie des océans

    La section chargée de l'ingénierie et de la technologie des océans appuie un vaste éventail de programmes scientifiques menés à l'IOB par l'entremise de la technique sous-jacente et de la conception de l'équipement scientifique, de l'élaboration et de la fabrication ainsi que de la préparation au travail de terrain, du déploiement et de la récupération. Cette section est unique si on la compare avec bon nombre d'autres centres de recherche sur les océans, du fait qu'elle comprend un éventail d'experts sur place à l'IOB qui travaillent directement avec des scientifiques pour faire en sorte que les programmes de recherche collectent les données appropriées de manière sûre et efficace, et que les questions de recherche soient traitées adéquatement. Cette exposition permettra de mettre en lumière certains des progrès accomplis ainsi que des capacités en matière de techniques d'instrumentation et de déploiement dans les océans élaborées au sein de cette section.

  • Qui adore le homard? Passion du homard, bébés homards, passion de la pêche

    Les homards aiment les homards, comme le montre la petite vidéo sur l'accouplement du homard et nous, les humains, nous aimons le homard, c'est pourquoi nous veillons à sa durabilité grâce à des recherches scientifiques et à la gestion des pêches. Nous aimons réellement les bébés homards : à une taille moins importante que la taille d'un quart, on peut les voir dans nos bassins de manipulation! Venez voir où ils choisissent de construire leur résidence et comment nous pouvons les trouver. Venez découvrir la manière dont on les pêche et leur importance pour l'économie de la côte Est.

    Télédétection satellitaire du vent, des vagues, de déversements de pétrole, de glaces de mer et d'autres phénomènes sur la surface des océans

    La télédétection satellitaire peut permettre de détecter des caractéristiques de la surface de l'océan à des résolutions de quelques dizaines de mètres. Le problème, toujours, consiste à différencier les divers phénomènes qui sont observés. Dans cette présentation, nous fournissons un résumé de la méthodologie utilisée et des processus observés, par exemple : pétrole brut, macro-algues et révolin à échelle moyenne, pour n'en citer que quelques-uns.

  • Ressources naturelles Canada – Une nouvelle approche des médias sociaux

  • Association sur les océans de l'Institut océanographique de Bedford – coup d'œil historique sur les sciences marines à l'IOB

    L'Association sur les océans de l'IOB a été créée pour préserver et présenter l'historique des réalisations scientifiques de l'IOB, pour maintenir un lien entre l'IOB et ses chercheurs, ses techniciens et son personnel de soutien administratif à la retraite, pour organiser des activités d'information du public par l'intermédiaire de ses publications et de ses conférences périodiques et pour donner l'occasion aux retraités de l'IOB de demeurer en relation.

  • Télédétection satellitaire du vent, des vagues, de déversements de pétrole, de glaces de mer et d'autres phénomènes sur la surface des océans

  • Baie de Fundy – Nouvelles initiatives de l'Institut océanographique de Bedford en appui à la recherche – Technologie de capteurs de pointe dans la baie de Fundy

    La marée qui s'écoule au travers du bassin de Minas représente 14 milliards de tonnes d'eau se déplaçant à des vitesses dépassant les cinq mètres par seconde. Il est essentiel que l'on comprenne cet environnement puissant si l'on veut réussir à concevoir des turbines, assurer la surveillance des effets environnementaux et, en fin de compte, débloquer l'énorme potentiel énergétique de la baie de Fundy. FORCE a créé le programme FAST pour que l'on puisse améliorer les normes actuelles au chapitre de la caractérisation des sites, de la surveillance environnementale et des opérations maritimes aux sites où l'on enregistre des marées à haut débit.

  • Réseau de données sur les eaux côtières de l'Atlantique – RDEC Atlantique

    COINAtlantic est un réseau canadien d'organisations (gouvernements, universités, associations de l'industrie et organisations non gouvernementales) et de personnes qui sont intéressées à échanger des données et de l'information à l'appui de la gestion intégrée des côtes et des océans, en tant qu'outil permettant d'assurer la durabilité environnementale, économique et sociale dans le Canada atlantique. L'exposition montrera les produits de COINAtlantic comme le bulletin électronique de mise à jour des données sur les côtes, le site Web coinatlantic.ca et les canaux des médias sociaux et, enfin, les outils reposant sur le Web de COINAtlantic pour l'échange de données.

  • Pêches et Océans Canada – Télédétection

  • Congrès de 2018 de la Société canadienne de météorologie et d'océanographie à Halifax

    La Société canadienne de météorologie et d'océanographie (SCMO) est une société nationale formée de personnes et d'organisations qui se consacrent à faire progresser les sciences atmosphériques et océaniques ainsi que les disciplines environnementales connexes au Canada. Le but de la société consiste à promouvoir la météorologie et l'océanographie au Canada, et elle représente une organisation non gouvernementale de très grande importance qui dessert les intérêts des météorologistes, des climatologues, des océanographes, des limnologistes, des hydrologistes et des chercheurs sur les paramètres cryosphériques au Canada. La SCMO a été officiellement créée en 1967. Elle regroupe plus de 700 membres et abonnés, incluant des étudiants, des corporations, des institutions et d'autres qui sont engagés dans des fonctions éducatives et de communication de même qu'au sein du secteur privé et du gouvernement. Le statut de membre est ouvert à tous ceux qui partagent un intérêt à l'égard des sciences atmosphériques et océaniques, et à l'égard des sciences et des applications connexes. Le SCMO met en œuvre plusieurs programmes qui soutiennent des étudiants, des enseignants ainsi que le grand public, y compris des congrès, des publications, des « journées de l'enseignant » ainsi que des séries de lectures par un orateur invité. Pour en savoir davantage sur la société et sur ses nombreuses initiatives de sensibilisation, veuillez faire un saut!

  • Phoques gris dans l'Atlantique Nord-Ouest

    Pêches et Océans Canada a mis en œuvre un programme de recherche sur les phoques de l'île de Sable depuis les années 1960. On trouve deux espèces de phoques sur l'île de Sable, le phoque gris et le phoque commun. Depuis les années 1960, le nombre de blanchons de phoque gris sur l'île de Sable a augmenté, passant de une à deux centaines à un peu plus de 80 000 individus. La colonie qui se reproduit sur l'île de Sable est maintenant la plus vaste colonie reproductrice de phoques gris au monde, produisant 85 % des blanchons de phoque gris dans l'Atlantique Nord-Ouest. Pour comprendre le rôle de ces prédateurs dans l'écosystème marin, la recherche s'est concentrée sur l'estimation de l'abondance et sur l'étude des emplacements de recherche de nourriture ainsi que du régime alimentaire. Sur l'affiche se trouvent certaines des étiquettes satellitaires et des étiquettes d'archive qui ont été utilisées pour aider à recueillir des données sur les déplacements et le comportement des phoques, des animations sur le suivi de phoques individuels en haute mer et des vidéos sur des phoques communs et des phoques gris en liberté poursuivant et capturant une proie.

  • Flétan atlantique de la plate-forme néo-écossaise et du sud des Grands Bancs

    Le flétan atlantique est le plus grand poisson plat au monde. Dans l'Atlantique Nord-Ouest, il est présent du Groenland jusqu'au golfe du Maine. Le flétan atlantique est communément capturé le long des pentes continentales et dans les chenaux profonds, mais on peut aussi le récolter plus près des rivages et sur des bancs peu profonds, particulièrement en été. Les stocks de la plate-forme Néo-Écossaise et du sud des Grands Bancs se sont rétablis à partir d'un creux au début des années 1990, et affichent maintenant la plus grande abondance depuis 1970. En 2013, cette pêche a été certifiée comme étant durable par le Marine Stewardship Council (MSC).

    Le programme scientifique sur le flétan atlantique est exécuté en collaboration entre l'industrie et Pêches et Océans Canada. Depuis 1998, l'abondance des grands flétans a fait l'objet d'une surveillance par un relevé à la palangre, lequel a été complété par des pêcheurs commerciaux employant des observateurs en mer qui collectent des données sur les prises de flétans et d'autres espèces. Depuis 2006, le conseil du flétan atlantique a soutenu un programme d'étiquetage visant à estimer la mortalité naturelle et la mortalité par pêche et à décrire les déplacements et le comportement des poissons. Le conseil du flétan atlantique a également soutenu un éventail de programmes de recherche, y compris pour établir l'âge des flétans à l'aide d'otolithes (structures des os de l'oreille), le déploiement d'étiquettes satellitaires télescopiques pour étudier la survie, les déplacements et l'utilisation de l'habitat et un échantillonnage spécial pour les analyses de la maturité et les analyses génétiques.

    Les relevés au chalut effectués par le navire scientifique du MPO sur la plate-forme Néo-Écossaise permettent d'obtenir un indice de l'abondance des petits flétans atlantiques. On a utilisé ce relevé normalisé pour relever l'habitat potentiel des flétans juvéniles et les zones affichant une abondance élevée qui se sont maintenues depuis les années 1970 face à des changements de grande ampleur dans le milieu marin et à la gestion de nos pêches.

    On observera des étiquettes satellitaires télescopiques récupérées qui permettent de recueillir et de transmettre des données d'archive sur la profondeur et la température de prédilection du flétan, les otolithes et les marques à ancrage à barre T qui sont utilisées pour suivre les déplacements. Venez et découvrez quel serait l'âge d'un flétan s'il était aussi grand que vous.

  • Lumière, caméra, pétoncles! Cartographie des fonds marins pour une pêche durable du pétoncle

    Où vivent les pétoncles? En partenariat avec le centre OTAN de coordination de la surveillance, le MPO a combiné l'utilisation de sondeurs acoustiques multifaisceaux et l'imagerie du plancher océanique pour décrire et cartographier les pétoncles et les communautés benthiques connexes. En combinaison avec des données spatiales sur l'activité humaine, ces cartes du plancher océanique peuvent être utilisées pour gérer de façon durable les pêches au pétoncle et pour contribuer à la conservation des milieux marins. Joignez-vous à nous pour voir en personne nos cartes en trois dimensions, participer à une simulation virtuelle « au passage » et jouer à un jeu-questionnaire pour gagner un prix.

  • Canadian Food Inspection Agency (CFIA) - Safeguarding with Science. l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) - Préserver grâce à la science.

    L'ACIA est le plus grand organisme de réglementation à vocation scientifique du Canada. Elle travaille avec des organisations scientifiques fédérales, provinciales et territoriales, l'industrie, les universités et d'autres partenaires afin d'appuyer et de faire avancer les travaux scientifiques qui contribuent à la prise de décisions fondée sur des données probantes pour mieux protéger les ressources alimentaires, animales et végétales du Canada.
    Visitez notre kiosque pour en apprendre davantage au sujet des phycotoxines, de la manipulation sécuritaire des aliments et des insectes envahissants.

  • Canadian Food Inspection Agency (CFIA) - Safeguarding with Science. l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) - Préserver grâce à la science.

  • Modélisation et prévision océaniques à l'aide de superordinateurs

    Depuis les dernières décennies, la Division des sciences de l'océan et des écosystèmes de Pêches et Océans Canada (MPO) observe une rapide progression de la puissance des ordinateurs et de sa capacité à modéliser et à prévoir les changements de certains paramètres océaniques, y compris les courants océaniques, le niveau de la mer, la température, la salinité, la glace de mer, etc. Nous présentons ici des modèles océaniques élaborés au sein du MPO et d'organisations partenaires des océans à l'échelle du Canada, et l'application des prévisions océaniques à la gestion des pêches, à la protection de l'environnement, à la sécurité de la navigation, etc.

  • Recherche et technologies sur les algues au Conseil national de recherches

    Les algues sont partout autour de nous! Certaines prennent la forme du varech coloré qu'on trouve sur les plages ou elles enveloppent vos sushis. D'autres sont des cellules microscopiques qui peuvent rendre l'eau de votre étang ou votre piscine verte.
    Depuis les années 1940, le Conseil national de recherches du Canada (CNR) mène des recherches sur les algues, lorsque les chercheurs du CNR, à Halifax, ont commencé à étudier les varechs de nos côtes comme source canadienne d'agents gélifiants pour appuyer l'effort de guerre. Plus récemment, les laboratoires du CNR, à Halifax et la Station de recherche marine de Ketch Harbour, en Nouvelle-Écosse, se sont tournés vers les varechs comme sources de nourriture, fertilisants, agents cosmétiques et produits de santé naturels.
    Les travaux de recherche du CNR sur les microalgues comprennent l'étude des espèces de plancton qui constituent des aliments nutritifs pour les mollusques et crustacés, ainsi que le recensement et la surveillance des toxines algales liées aux espèces qui peuvent entraîner la prolifération d'algues dans nos océans et nos lacs. D'autres programmes de recherche du CNR ont permis de développer des technologies visant à utiliser les microalgues pour absorber les gaz à effet de serre et nettoyer les eaux usées, tout en fabriquant des produits utiles comme de l'oxygène, des biocarburants, des bioplastiques, voire des aliments pour animaux.
    Venez voir nos chercheurs au kiosque du CNR de l'EXPO 2017 de l'IOB pour explorer la diversité, la beauté et les nombreux usages importants des algues qui vous entourent! (Même votre crème glacée contient des algues!)

  • Marine royale du Canada/Bureau des levés maritimes

    Venez découvrir ce que fait la Marine à l'IOB!

  • Planeurs océanographiques sur la plate-forme néo-écossaise

    L'Ocean Tracking Network (OTN) et le Marine Environmental Observation Prediction and Response Network (MEOPAR), tous deux basés à l'Université Dalhousie, exploitent conjointement cinq planeurs Teledyne Webb Slocum et un planeur Liquid Robotics Wave Glider, dans les eaux canadiennes, depuis 2010. Les planeurs appuient un éventail de projets, y compris la mesure des conditions hydrographiques afin d'accroître la portée des programmes de surveillance fédéraux sur la plate-forme Néo-Écossaise, la caractérisation de l'habitat des baleines sur les côtes Est et Ouest du Canada, la détection des animaux portant des étiquettes acoustiques et le chargement des données des récepteurs acoustiques installés sur le fond marin. La présentation vous permettra d'en apprendre plus au sujet des efforts visant à utiliser le Wave Glider pour détecter les crabes des neiges étiquetés au large du Cap-Breton, dans le cade d'une évaluation environnementale liée à ligne à haute tension Maritime Link. Nous présenterons également des renseignements au sujet de nos efforts visant à localiser les baleines dans le golfe du Saint-Laurent et sur la plate-forme Néo-Écossaise au moyen de planeurs de profilage Slocum équipés d'hydrophones acoustiques passifs.

    Le Wave Glider navigant à la suite de son déploiement sur la plate-forme Néo-Écossaise.

    Le Wave Glider navigant à la suite de son déploiement sur la plate-forme Néo-Écossaise.

    Le planeur Slocum lancé à l'arrière du navire SigmaT de l'IOB.

    Le planeur Slocum lancé à l'arrière du navire SigmaT de l'IOB.

  • Où le crabe des neiges va-t-il? Ocean Tracking Network, Pêches et Océans Canada et recherche menée par la communauté au Cap Breton

    Le crabe des neiges (Chionoecetes opilio) est la troisième espèce pêchée en importance, sur le plan de la valeur des débarquements, en Nouvelle-Écosse. Selon les débarquements, le crabe des neiges semble se répartir en fonction du sexe et de la taille. Comme l'espèce est migratoire, elle disparaît et réapparaît de manière saisonnière dans différentes régions géographiques, et peu d'études par marquage ont été menées jusqu'ici. Toutefois, les études par marquage requises pour consigner l'échelle et la portée des migrations n'ont pas encore été menées. Les renseignements au sujet des mouvements migratoires de l'espèce seront très importants pour les gestionnaires, car ils permettront d'établir les quotas de pêche dans différentes zones de pêche au crabe (zones de gestion géographiques). À l'heure actuelle, on comprend trop peu les déplacements du crabe des neiges pour élaborer des régimes de gestion visant l'espèce. Le présent projet a été lancé par des pêcheurs de crabe souhaitant produire des renseignements exacts sur la migration du crabe entre les différentes zones de pêche du crabe, en Nouvelle-Écosse, afin d'attribuer des quotas équitables aux pêcheurs des différentes régions. Les partenaires du projet comprennent l'Ocean Tracking Network et Pêches et Océans Canada.

  • Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) – Surveillance de la qualité de l'eau dans les zones de cueillette de mollusques

    Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), Division des sciences et technologie – Eau, Surveillance de la qualité des eaux marines ECCC est l'un des trois ministères fédéraux qui exécutent le Programme canadien de contrôle de la salubrité des mollusques (PCCSM). Le PCCSM vise à protéger la santé du public en garantissant que les crustacés et les mollusques pêchés au Canada peuvent être consommés en toute sécurité. ECCC est chargé de la surveillance de la qualité des eaux marines et de la réalisation d'analyses de la salubrité du littoral pour recenser les sources de pollution dans les zones de croissance des mollusques et des crustacés. Savourez des mollusques salubres – Vérifiez avant de les récolter!

  • Concours de créations artistiques des écoles locales de l'EXPO 2017 de l'IOB – conception d'un logo de « ROUTE 150 »

    Pour aider à lancer l'EXPO 2017 de l'IOB, les élèves des écoles de la région ont présenté des créations artistiques qui ont inspiré le design de notre logo « ROUTE 150 ».

    Les créations artistiques présentées soulignent 2017, marquant le 150e anniversaire de notre magnifique pays, Canada 150! L'année 2017 marque aussi le 175e anniversaire de la Commission géologique du Canada, le 150e anniversaire de Pêches et Océans Canada, et le 55e anniversaire de l'Institut océanographique de Bedford, le plus grand centre de recherches océaniques du Canada.

  • Indicateurs de Gestion des écosystèmes

    Les écosystèmes marins changent! Comment cela se manifeste-t-il? Pourquoi changent-ils? Quelle sera l'incidence sur moi? Comme les océans sont des systèmes complexes qui sont touchés par les pressions humaines et environnementales, ils doivent être gérés en conséquence. Pour répondre aux questions figurant ci-dessus, nos devons adopter une approche axée sur les écosystèmes qui tient compte des organismes et de leur environnement. Toutefois, nous ne pouvons pas examiner toutes les formes de vie dans nos océans afin d'évaluer la santé de l'écosystème. La solution? Utiliser des indicateurs de la santé des océans pour surveiller les changements qui touchent les écosystèmes. Dans le cas de notre santé, un seul indicateur, comme la température ou la pression artérielle, ne présente pas une image complète. On doit évaluer de nombreux indicateurs de la santé humaine pour savoir si notre organisme fonctionne correctement. Dans l'océan, nous utilisons un éventail d'indicateurs pour suivre les changements de l'écosystème au fil du temps et surveiller la santé de l'océan. Alors, quel est l'état de santé de l'écosystème marin de notre région, la plate-forme Néo-Écossaise? La réponse varie en fonction de la personne à qui on pose la question! Pour le homard, les choses se sont améliorées! La biomasse de homard a augmenté sur la plate-forme Néo-Écossaise, et les recettes des pêcheurs atteignent presque un milliard de dollars. Pour la morue, les choses ne se sont pas vraiment améliorées depuis l'effondrement des stocks dans l'Est. Et pour l'écosystème? On observe des changements systématiques à long terme, comme une diminution de la taille moyenne des poissons, une détérioration de la santé des poissons et des variations sur le plan de l'abondance des invertébrés. Dans le cadre de notre exposition, nous présentons trois indicateurs liés à la plate-forme Néo-Écossaise, mais il en existe de nombreux autres : https://incorporatingecosystemapproach.shinyapps.io/indiapp/

  • Paparazzi des profondeurs : Saisir en exclusivité un premier coup d'œil des invertébrés du fond marin

    Quoique les grands fonds couvrent la plus grande partie de la surface terrestre, cet habitat est le moins exploré de la planète. Les travaux de recherche du Laboratoire d'écologie benthique de l'IOB sont axés sur les invertébrés benthiques marins : des animaux sans colonne vertébrale qui vivent sur et dans le plancher océanique des grands fonds (à plus de 200 mètres de profondeur). On sait que les invertébrés marins jouent un rôle essentiel dans les écosystèmes océaniques, fournissant souvent de la nourriture ou un abri à d'autres organismes. Notre groupe s'intéresse particulièrement à la biologie, à l'écologie et à la répartition spatiale des invertébrés structurants, comme les éponges et les coraux, car ils créent un habitat pour d'autres animaux, y compris des espèces d'importance commerciale. Si nous savons où ces organismes vivent, nous pouvons mieux les protéger. Notre exposition présentera des spécimens d'invertébrés marins recueillis dans de nombreuses zones étude, au large des côtes canadiennes, y compris le bassin d'Émeraude de la plate-forme Néo-Écossaise et le bonnet Flamand, au large de Terre-Neuve-et-Labrador. Nous présenterons également les méthodes de recherche et le matériel d'échantillonnage utilisé pour collecter les données, et nous exposerons le matériel d'échantillonnage, dans la mesure du possible. Nous proposerons une activité pratique liée à la manière dont nous collectons les échantillons et nous présenterons une séquence vidéo de l'habitat des coraux et des éponges enregistrée par un véhicule sous-marin téléguidé. Les visiteurs comprendront mieux la vie sur le plancher océanique et ils sauront pourquoi et comment nous l'étudions et la protégeons.

  • Élargir les frontières du Canada – Conférence des Nations Unies sur le droit de la mer

  • Maritimes Region Aquatic Species at Risk. Région des maritimes Espèces aquatiques en péril

    Cette exposition présentera le profil des espèces marines et d'eau douce/diadromes de la région inscrites comme espèces menacées, préoccupantes ou en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) fédérale. Les espèces inscrites comprennent des baleines, des tortues, des requins et des moules. Venez en apprendre davantage au sujet de ces merveilleux animaux et sur ce que vous pouvez faire pour les protéger.

  • Garder propres nos lacs, nos rivières et nos cours d'eau pour les espèces en péril en eau douce

    Nous sommes nombreux à avoir un chalet au lac, à pêcher dans un ruisseau ou à faire du canot sur une rivière, mais que savons-nous au sujet des animaux qui y vivent? Venez en apprendre davantage au sujet des fascinantes espèces d'eau douce qui vivent dans nos lacs, nos rivières et nos ruisseaux et de celles qui sont maintenant inscrites comme espèces en péril. Nous pouvons tous prendre certaines mesures pour contribuer à maintenir leurs habitats propres et sains et les aider à se rétablir; nous devons d'abord les connaître et comprendre leurs besoins.

  • Habitat du poisson – À nous de le protéger

    Mouillez-vous en apprenant ce que vous pouvez faire pour protéger le poisson et l'habitat du poisson. Découvrez combien de nos « pratiques exemplaires » font déjà partie de vos bonnes habitudes et ce que vous pouvez faire de plus pour protéger nos amis les poissons. Notre géomodèle reproduit une rivière et vous permettra de constater les répercussions que des éléments, comme les ponceaux et les ponts, peuvent avoir sur le poisson et son habitat.

    Notre diaporama présente différents types d'activités qui peuvent perturber ou détruire l'habitat du poisson et certaines mesures que nous pouvons prendre pour le protéger et le conserver. Comparez les deux modèles et tentez de cerner les pratiques qui sont bonnes pour l'habitat.

    Vous pouvez également rencontrer HARV et son fils HARV junior. HARV navigue au moyen de sa caméra sous-marine commandée à distance pour nous montrer nos amis les poissons et leurs demeures secrètes situées sous les vagues. Venez assister à une démonstration d'HARV dans le bassin Bedford ou commandez HARV junior dans notre aquarium.

  • Les sons de la mer : Écouter les cétacés

  • Aires marines protégées au Canada : Protéger le dixième de notre territoire océanique d'ici 2020

  • Surveillance des océans dans l'extrême Arctique canadien

  • Garde côtière canadienne – Recherche et sauvetage

  • Garde côtière canadienne

  • Garde côtière canadienne – Intervention environnementale

  • Garde côtière canadienne – Aides à la navigation

  • Garde côtière canadienne – Services de communications et de trafic maritimes

  • Collège de la Garde côtière canadienne

  • 75 ans de science des océans de la Marine canadienne

    Depuis sa création, pendant la Deuxième Guerre mondiale, RDDC affiche un long historique de recherche océanique. L'organisation a récemment célébré son 75e anniversaire. La succursale de RDDC de Dartmouth mène des travaux de recherche liés à l'océan, à l'appui de la Marine royale du Canada et elle est la succursale fondatrice d'une organisation comptant des laboratoires, l'échelle du Canada, qui fournit des avis scientifiques à l'ensemble des Forces canadiennes.

    Les faits saillants de travaux de recherche de RDDC comprennent notamment le développement du bathythermographe, à ses débuts, et plus récemment, le partenariat avec Ressources naturelles Canada (RNCan), dans le cadre duquel un véhicule sous-marin autonome, l'Arctic Explorer, a été utilisé pour cartographier l'étendue du plateau continental de l'Arctique.
    Quoique RDDC soit une organisation assez discrète, on y mène des travaux de recherche de classe mondiale dans des domaines comme l'acoustique sous-marine, l'hydrodynamique des navires, la science des matériaux, les systèmes d'information maritimes, etc.

  • Saumon de l'Atlantique – Évaluation des stocks de poisson et avis scientifique du saumon de l'est du Cap Breton et des hautes terres du Sud

    Le saumon de l'Atlantique est une espèce emblématique importante pour les autochtones ainsi que sur le plan social, culturel, économique et récréatif, au Canada. Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a identifié quatre grands groupes de saumon de l'Atlantique, appelés des unités désignables, dans la région des Maritimes du MPO : 1) est du Cap-Breton; 2) hautes terres du sud de la Nouvelle-Écosse; 3) extérieur de la baie de Fundy; 4) intérieur de la baie de Fundy. L'abondance du saumon de l'Atlantique dans la région des Maritimes du MPO est en baisse depuis plus de deux décennies; les populations de nombreuses rivières sont maintenant disparues (c.-à-d. qu'il n'y a plus de saumon dans ces rivières); le saumon de l'intérieur de la baie de Fundy est inscrit en tant qu'espèce en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril fédérale. En 2010, le COSEPAC a évalué que les regroupements de populations de l'est du Cap-Breton, des hautes terres du sud de la Nouvelle-Écosse et de l'extérieur de la baie de Fundy sont en péril (c.-à-d. qu'ils risquent l'extinction ou qu'ils ont disparu de ces zones). On envisage actuellement d'inscrire ces regroupements de populations dans la liste de la Loi sur les espèces en péril.
    Notre travail consiste principalement à évaluer et à surveiller l'état des populations de saumon de l'Atlantique de l'est du Cap-Breton et des hautes terres du sud de la Nouvelle-Écosse en estimant le nombre de saumons à différents stades biologiques au moyen d'un éventail de techniques. Les renseignements sont ensuite utilisés pour fournir des avis scientifiques aux fins de décisions de gestion éventuelles. Le cycle vital du saumon de l'Atlantique est complexe; il commence sa vie sous la forme d'un œuf enseveli dans le gravier d'une rivière par des adultes reproducteurs. L'œuf éclot ensuite, et le petit saumon franchit les stades biologiques d'alevin et de tacon avant de devenir un saumoneau. Le saumoneau quitte son milieu d'eau douce pour migrer vers l'océan, où il se nourrit et croît pendant au moins un an, jusqu'à ce qu'il devienne un adulte mature. L'adulte mature retourne ensuite dans la rivière où il est né pour frayer et pondre des œufs. Le Secteur des sciences du MPO utilise un éventail de méthodes pour évaluer l'état du saumon dans un certain nombre de rivières-repères, au sein de la région. Par exemple, il utilise les relevés par pêche à l'électricité pour évaluer les populations d'alevins et de tacons, les roues à saumoneaux et les passes à poissons pour évaluer les populations de saumoneaux et les relevés au tuba, les barrières de dénombrement et les échelles à poissons pour évaluer les populations adultes.

  • Service hydrographique du Canada – Hydrographie en action

  • Service hydrographique du Canada – Marégraphe opérationnel

  • Service hydrographique du Canada – Lancement de relevé

  • Plongez – Obtenez un diplôme avancé dans les technologies sur les océans et préparez-vous à une carrière dans le secteur des océans en croissance

    Au Nova Scotia Community College (NSCC), nous travaillons à l'élaboration de solutions pratiques et novatrices aux défis réels liés à l'océan. Nos équipes de recherche regroupent des professeurs, du personnel et des étudiants des programmes de pointe parmi les plus exigeants au Canada atlantique. Ces équipes collaborent de près avec les partenaires du gouvernement à la réalisation de projets de recherche et avec l'industrie pour aider à améliorer les produits et faire croître leurs activités. Le NSCC compte les installations bien aménagées fournissant à notre personnel les outils leur permettant de participer au développement de nouvelles technologies que nous transférons ensuite à nos partenaires. Nos projets et nos partenariats ajoutent de la valeur aux collectivités que nous desservons et participent à la croissance économique de notre province.

  • Durabilité à l'Institut océanographique de Bedford

  • Centre de recherche sur le pétrole, le gaz et autres sources d'énergie extracôtières : Déversement de pétrole et recherche appliquée

  • Centre de recherche sur le pétrole, le gaz et autres sources d'énergie extracôtières : Le plus petit intervenant en cas de déversement de pétrole – Attaque des microbes

  • Centre de recherche sur le pétrole, le gaz et autres sources d'énergie extracôtières : Enquête sur l'équipement de lutte contre les déversements de pétrole

    Un déversement de pétrole dans l'océan peut avoir des répercussions très négatives sur les écosystèmes marins. Les intervenants en cas de déversement de pétrole dépendent d'un éventail de techniques pour réduire ces répercussions sur le milieu marin, comme le positionnement de barrages, l'écrémage et la combustion sur place. Outre ces efforts, les processus comme la biodégradation ou la biorestauration peuvent aider au rétablissement naturel de l'océan, grâce aux bactéries présentes dans l'eau. Au moyen d'un produit chimique semblable à du savon, appelé dispersant (surfactant), une nappe de pétrole peut être brisée afin d'en réduire l'aire, et les bactéries présentes dans l'océan peuvent consommer les gouttelettes de pétrole dispersées dans l'eau.
    Le Centre de recherche sur le pétrole, le gaz et autres sources d'énergie extracôtières (CRPGEE) participe au mandat du MPO visant à protéger l'habitat du poisson et les pêches en évaluant les contre-mesures en cas de déversement de pétrole. Le CRPGEE a mené de nombreuses expériences sur le terrain, au Canada et à l'étranger, reposant sur le déversement contrôlé de pétrole afin d'évaluer l'efficacité de différentes contre-mesures en cas de déversement de pétrole.

    Venez visiter notre exposition pour connaître le comportement d'un déversement de pétrole dans l'océan, avec ou sans biorestauration; amusez-vous à créer votre propre microbe et visitez ensuite notre réservoir à vagues où vos créatures peuvent nager!

  • Centre de recherche sur le pétrole, le gaz et autres sources d'énergie extracôtières : – Cuve à houle

  • Garde côtière canadienne – Véhicules d'intervention en cas de déversement et embarcation rapide de sauvetage

  • Garde côtière canadienne – Le navire

  • Garde côtière canadienne – Hélicoptère

  • Route 150

  • Espèces aquatiques vivantes

  • Cafétéria de l'EXPO de l'Institut océanographique de Bedford